Années 1960-1970

Les années 1960-1970 sont celles d’une révolte sociale et culturelle. Cette période de bouleversements mais aussi de prospérité est également celle de toutes les utopies et de tous les rêves de consommation. « Les Choses » de Georges Perec, paru en 1965, s’en font l’écho avant que la crise économique consécutive au choc pétrolier de 1973 ne mette fin à l’optimisme généralisé des Trente Glorieuses.

Catalogue Prisunic 11, printemps-été 1974
Prisunic, 1974
Impression en couleur sur papier
Bibliothèque du Musée des Arts Décoratifs
Inv. XR-335-11
© MAD, Paris / Jean Tholance

Au-delà d’être des années estampillées optimisme, boom économique et euphorie, les années 1960 remettent en question l’autorité du passé et délaissent les idéaux et les concepts du premier modernisme des années 1920 et des années 1930, dans tous les domaines, que ce soit celui de l’aménagement intérieur, des objets ou des structures politiques. La culture pop et les mouvements de contre-culture génèrent de nouveaux langages formels, une nouvelle esthétique et des innovations techniques grâce à l’utilisation exclusive et intensive des matières plastiques et de leurs dérivés actant ainsi la grande série dans la production d’objets. Si la volonté de mettre le design à la portée du plus grand nombre est le leitmotiv des années 1960, la décennie suivante ouvre la voie à l’éphémère, au gonflable, au confort sans conformisme, aux espaces domestiques multifonctionnels, modulaires et expérimentaux. L’idée du meuble fonctionnel est obsolète et cède la place à des notions plus utopiques et plus oniriques comme celle du « paysage domestique »

Contexte

Service 3 T
Roger Tallon (1929-2011)
France, 1967
Daum, Raynaud, Ravinet d’Enfert
Cristal, porcelaine, inox
Don Daum Cie française du cristal, 1971, inv. 43049-43054 (verres Bulle)
Don Porcelaines Raynaud, 1981, inv. 48347-48360 (porcelaines)
Don Ravinet d’Enfert, 1982, inv. 51400-51414 (couverts)
© Adagp, Paris © Photo : MAD, Paris / Jean Tholance

Dans les années 1960, la jeune génération de designers français apparue dans les années 1950 est en pleine possession de ses moyens. L’édition française prend petit à petit son essor et la démocratisation du design passe par le développement d’un véritable réseau de diffuseurs dans toute la France. La chaîne de magasins Prisunic en est l’exemple le plus populaire avec son slogan choc : « Le beau au prix du laid ». Parallèlement, des sculpteurs de renom donnent corps à un mobilier aussi inattendu que spectaculaire. De l’autre côté des Alpes, le design italien connaît un succès international. Porté par des industriels audacieux et des designers indépendants, l’édition en série de mobilier, de luminaires et de petit électroménager est florissante. Kartell, Flos, Artemide, Brionvega, Olivetti sont alors les fers de lance de profonds renouvellements.

Formes et matériaux

Fauteuil [Eléphant]
Bernard Rancillac, créateur
Lacloche, éditeur
Paris, 1967
Fer forgé, polyester moulé teinté, fibre de verre
H. : 114 cm - H. de l’assise : 35 cm - l. : 145 cm - Prof. : 140 cm
Inv. 41684
© Adagp, Paris © Photo : MAD, Paris / Jean Tholance

Porté par un vent de modernité, cette révolution des formes et des matériaux s’amplifie dans les années 1960-1970. L’urbanisation et les nouveaux modes de vie et d’habitat conduisent la jeune génération à acquérir un ameublement très différent de celui de leurs aînés.

Les décennies 1960-1970 demeurent celles d’une explosion de formes, de couleurs et de matériaux. Une vision hédoniste consacre le règne des lignes souples qui jouent sur la couleur ou la transparence des créations. Les nouveaux matériaux (mousse, résine, jersey) permettent l’apparition de formes arrondies et de couleurs franches. Le mobilier devient alors ample, généreux et accueillant. Dans des publicités alléchantes la décontraction est affichée clairement avec des sièges aux formes inédites. Édition et diffusion sont alors les corollaires de cette démocratisation du meuble moderne.

Poste de radio portatif [TS502, dite Cubo]
Richard Sapper et Marco Zanuso, créateurs
Brionvega, éditeur
Italie, 1964
ABS, métal, composants électriques
H. : 13 cm - L. : 11,5 cm - L. max. : 22 cm
Don Alain et Monique Baillon, 2015
Inv. 2015.49.1
© MAD, Paris / Jean Tholance

Le design industriel n’est pas en reste et les entreprises d’accessoires de bureau, d’horlogerie ou de petit électroménager font appel à des designers de renom pour dessiner des lignes de produits qui prennent place de façon spectaculaire au sein des modèles classiques. Miniaturisation, mobilité et couleurs vives sont alors de mise.

La véritable révolution tient à l’arrivée des matériaux dérivés du pétrole. Les matières plastiques et l’invention au début des années 1960 de l’ABS est une évolution majeure. Opaque, solide, l’ABS va véritablement transformer la production de mobilier et de tous les objets en plastique. En plein effervescence créatrice, le choc pétrolier de 1973 entraîne l’augmentation du prix des différents matériaux issus de la polymérisation des hydrocarbures et, de ce fait, un ralentissement de son usage.

  • Meuble Combi-center

    Joe Colombo (1930-1971) ; édition Bernini
    Italie, 1963-1964
    Noyer, aluminium, plexiglas (et roulettes en plastique et acier)
    H. : 185 cm
    Achat grâce au mécénat de Michel et Hélène David-Weill, 1999
    Inv. 998.266.1
    © MAD, Paris / Jean Tholance

    Ce meuble-container modulable à usage multiple, occupe le cœur de la pièce à vivre telle une sculpture. Le Combi-center est loin du buffet traditionnel à angles droits venant s’adosser au mur. Il bouleverse ainsi la typologie traditionnelle du meuble de rangement. Le rapport que les objets entretiennent à l’espace qu’ils occupent et à leurs utilisateurs, s’inscrit dans une nouvelle réflexion entamée par les designers dans les années 1960.

  • Bureau Ozoo 600

    Marc Berthier (né en 1935), créateur ; édition Ozoo pour les Galeries Lafayette
    France, 1967
    Polyester moulé renforcé de fibre de verre
    H. : 72 cm - L. : 110 cm - Prof. : 72 cm
    Achat grâce au mécénat des Amis des Arts Décoratifs, 2007
    Inv. 2007.5.2
    © Marc Berthier © Photo : MAD, Paris / Jean Tholance

    Ce bureau témoigne de l’apogée du plastique dans les années 1960, matériau qui permet, non seulement des formes arrondies et des couleurs vives et gaies, mais aussi de fabriquer à moindre coût un mobilier devenant dès lors accessible à tous.

  • Fauteuil Bulle

    Christian Daninos (11944-1992), créateur ; édition Formes Nouvelles
    France, 1968
    Plexiglas, acier, tissu
    H. : 120 cm - L. : 118 cm - Prof. : 93 cm
    Don Pierre Daninos, 1994
    Inv. 993.159.1
    © Adagp, Paris © Photo : MAD, Paris / Jean Tholance

    Ce fauteuil à la forme enveloppante est caractéristique de la vision hédoniste et des nouveaux modes de vies des années 1960. Des matériaux comme le Plexiglas, inconnu dans les décennies précédentes pour le mobilier, permettent cette liberté formelle et cette transparence.

  • Calendrier Timor

    Enzo Mari (1932-1920), créateur ; Danese, éditeur
    Italie, 1967
    Makrolon, PVC lithographié
    H. : 16 cm - L. : 17 cm
    Don Monsieur et Madame Danese, 1970
    Inv. 42897
    © Enzo Mari © Danese © Photo : MAD, Paris / Béatrice Hatala

    Enzo Mari tire profit des matériaux nouveaux et peu coûteux – tel le plastique – très en vogue dans les années 1960, pour concevoir des objets du quotidien, dont des fournitures de bureau de l’éditeur Danese.

  • Lampadaire Soleil Module 400

    Roger Tallon (1929-2011), créateur ; Galerie Lacloche, éditeur
    France, 1966
    Aluminium poli, ampoules, système électrique
    H. : 190 cm
    Don Francis Lacloche, 1995
    Inv. 995.24.4
    © Adagp, Paris © Photo : MAD, Paris / Jean Tholance

    Par sa silhouette audacieuse, ce lampadaire est symbolique des années 1960 qui voient apparaître une grande liberté formelle dans l’industrie du meuble. C’est également à cette époque que des designers comme Roger Tallon (avec ce lampadaire qui fait partie de la série Module 400) développent les gammes de mobilier (luminaires, tables, chaises, etc.) autour d’un module formel ou d’un même matériau.